05 mai 2007

Les Scen-ô-Fil 1

Noemie JOUANNY

Jeune femme de 19 ans, élève de classe préparatoire littéraire première année, possédant un chat et un frère, et qui espère bien en rendre un. ( désolée j'ai toujours voulu faire mon profil pour des petites annonces) Alors je recherche... l'âme soeur comme tout le monde...et je l'ai trouvée! Vous sentez venir la phrase facile et toute faite? Vous avez raison : mon grand amour, c'est le théâtre! Notre couple dure depuis déjà quinze longues années mais je continue à le supporter, voire plus, je l'aime davantage. Notre histoire débuta au théâtre des Amandiers dans le 2Oème arrondissement, notre lune de miel se déroula au conservatoire du 14eme, pour qu'enfin nous croisions sur notre chemin Stephan Hersoen...Depuis, nous avons mis au monde quelques beaux bébés dont nous sommes fiers. J’en profite pour vous annoncer l’arrivée du petit dernier, Papotages. Finissons par les remerciements d'usage : le théâtre et moi remercions toute la troupe créée cette année, les scen-Ô-fil, qui ont joué un rôle essentiel dans notre idylle.

Ce que je dirais aux gens pour les inciter à venir voir notre pièce?

Que nous sommes un groupe de personnalités différentes qui se sont unies pour créer un projet commun. Il sort de cela des amitiés fortes, de bons fous rires, une pièce aux multiples facettes pouvant faire rire autant que pleurer... Que Papotages est comme son nom l'indique un échange entre nous mais aussi avec le public qui est d'ailleurs intégré à la pièce elle-même... Bref il s'agit, passez-moi l'expression, d'un bon "pot-pourri communicatif"!  Noémie

Camille MASSON

Je suis en terminale ES, je fais du théatre depuis 10 ans dont huit avec le Théo, et toutes sortes de stages et options au lycée (sans oublier un spectacle en CE2). J'ai un rapport irrationnel au théâtre, je ne peux donc pas expliquer ce que j'aime en lui parce que c'est un amour qui me dépasse. Si j'essaie, je serais tentée de dire que j'aime le rapport avec les gens, que ce soient mes partenaires sur scène ou, et peut-être, surtout, les spectateurs. J'aime le fait de pouvoir me glisser dans la peau d'un personnage qui m'est étranger et me libère de moi-même ainsi que des réalités du monde. Mais ceci n'est qu'une partie infime des sentiments qui m'envahissent lorsque je suis sur scène. Camille

Nom : Mageau  Prénom : Arthur  Age : 17 ans

Lycéen au collège STANISLAS en 1ère S. Je prends des cours d’art dramatique depuis l’âge de 13 ans, et je connais Stephan Hersoen depuis ma tendre enfance à l’école primaire Blomet, où déjà il nous insufflait sa passion du théâtre et de la vie. Mais ce n’est que 5 ans plus tard, à l’occasion d’ateliers au Théo Théâtre, que j’eus la chance et l’honneur de l’avoir pour professeur. C’est là-bas que j’ai tout appris, j’y ai, en quelque sorte, ma famille et mes amis. C’est là-bas qu’est née en moi cette passion pour le théâtre qui, je le sais, ne s’éteindra jamais au fond de mon cœur. Ce que j’aime dans le théâtre c’est le bouillonnement de vie qui s’en dégage, le foisonnement d’énergie, la force des personnages.

Lorsque Stéphan nous a proposé d'écrire une pièce totalement originale, nous avons eu d'abord du mal à l'accepter. Mais il a insisté et lorsqu'il nous a montré l'ébauche qu'il avait faite, j'ai tout de suite été emballé. Puis il nous a présenté Véronique avec qui le courant est tout de suite passé. Nous sommes ensuite passés au travail d'intention pour essayer de capter les énergies dont nous aurions besoin, et c'est là, je pense, la partie la plus intéressante du travail, car elle nous a permis de progresser dans le jeu et dans l'apprentissage du dur métier d'acteur. Arthur

Geoffrey ALDEBERT

Age: 19 ans  Etudes : deuxieme année de cycle préparatoire intégrée à l'Ecole Centrale d'Electronique  Théatre : 12eme année de théatre. J'aime beaucoup la mise en scène d'une piece, c'est aussi important pour moi que le jeu des acteurs bien que l'émotion soit, elle aussi, très importante.

Venez assister à une création artistique originale: Papotages. Réaliste, sans tabou, d'une efficacité terrible, la troupe des Scen-ô-fil a su retranscrire au théatre la véritable violence que l'on peut retrouver dans une.... non vous ne saurez pas, à moins que vous n'alliez les voir ! Geoffrey

Adrien ROUYER

Pour ma part, j'ai 17 ans, je suis en 1ère ES au lycée Victor Duruy à Paris. J'ai débuté les cours de théâtre le 30 septembre 1998 (j'étais en CE2) au Théo Théâtre avec Olivier Courbier. Ce que j'apprécie spécialement au théâtre (à la différence du cinéma qui est, malgré tout, une de mes passions), c'est la possibilité de voir les comédiens "en direct" dans la peau et les sentiments de leur personnage. C'est aussi bien entendu un plaisir, de pénétrer moi-même dans de nouveaux personnages chaque année... Je connais Stephan depuis 2000. Après deux années passées avec lui, j'ai fait partie du groupe de Christine Fodor. Mais depuis toutes ces années, nous ne faisions que de petites créations collectives (appelées plus communément "spectacles de fin d'années"!). J'ai réellement commencé à travailler sur du texte avec Stephan à partir de 2004, où nous avons mis en scène "Les Pas Perdus" de Denise Bonnal ainsi que de petites pièces de Courteline l'année suivante.

Cette année, nous avons décidé d'écrire une pièce sur le thème d'une prise d'otage dans un théâtre, où nous avons eu chacun notre mot à dire quant à l'écriture du texte. Adrien

Lauryane LATAPIE

20 ans (dimanche!!!)  Etudes: langues étrangères appliquées (Anglais/Espagnol)  Expériences de théâtre: 2 ans au conservatoire du 14e arrondissement, Baccalauréat option théâtre, Festival des Bonimenteurs l'an dernier, 4ème année de théâtre avec Stéphan, une année avec Marie-Do Fréval.

J'aime le théâtre parce que ça m'aide à être moins timide, à exprimer des sentiments que je n'exprime pas forcément dans la vie et à incarner un personnage, à m'amuser, à m'évader et à trouver de nouvelles émotions.

J'étais un peu réticente pour la création, au début, puis, avec le temps, je me suis habituée à la pièce, peut être aussi plus investie et je pense avoir fait un travail sur moi-même pour "affronter" les petites difficultés de la scène. Lauryane

Posté par VDimicoli à 02:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Scen-ô-Fil 1

Nouveau commentaire